Olivier a le sens de l’humus

11 Mai 2017Médias

On en parle dans la Dépêche du jour !

Portrait d’Olivier au coeur de Symbi’Ose : « Olivier De Rycke a le sens de l’humus »

« Formé par l’association Terre & Humanisme en 2014, Olivier de Rycke est animateur en agroécologie. Depuis, lui et son épouse ont tout vendu pour acheter une ancienne ferme à Roquevidal et créer l’association Symbi’Ose. Une des activités principales de cette association est de former à l’agroécologie et à la permaculture. Dès lors, une partie de leur ferme est mise à disposition de l’association et est transformée en centre de formation, favorisant le partage de connaissances, de pratiques et de réflexions par la mise en réseau d’initiatives de terrain. Former aux gestes simples liés au respect de la terre, tout en acquérant une éthique forte : «prendre soin de la vie du sol pour mieux nous nourrir ensuite», explique-t-il.

La première formation vient de se terminer : «Initiation à la permaculture».

Les stagiaires sensibilisés à l’environnement sont outillés pour réaliser leur jardin en veillant au respect de la biodiversité, création d’habitats pour la faune et les insectes utiles, enrichissement de la terre», explique-t-il. Car un jardin peut remplir plusieurs fonctions : en plus de la production alimentaire de fruits et légumes, il peut servir à la production de plantes médicinales, d’herbes aromatiques, de fleurs mellifères, d’ornement, à la création d’espaces de vie relaxants ou ludiques…

Le tout est de savoir par où commencer tout en respectant les valeurs prônées par ces disciplines. C’est le rôle d’Olivier. Dans son jardin de 3000 m2, Olivier travaille en buttes. Cultiver une butte implique de prendre soin de la biodiversité en préservant des plantes sauvages sur la butte et alentour. «Ni labour, ni pesticide, ni engrais de synthèse, bref en permettant à un maximum d’espèces animales et végétales de s’installer et de se nourrir pour que se mettent en place des écosystèmes naturellement équilibrés et autonomes».

Un but : la création d’humus. Pour créer les buttes, il vous faut juste un bout de terrain, un double mètre, un cordeau, une grelinette et… de l’huile de coude. Olivier de Rycke tient à faire partager cette approche au plus grand nombre. Jardiniers amateurs ou aguerris, urbains voulant retrouver les plaisirs sains produits par la terre, mais aussi aux exploitants agricoles. Avec un beau sourire, il résume sa démarche : «je propose un lieu pour apprendre à devenir paysan et philosophe, conditions pour être en harmonie avec le vivant». »

–Richard Bornia–